Always

Je n’ai jamais eu autant besoin d’écrire que maintenant.

Aujourd’hui, Alan Rickman est mort. Ce n’était peut-être qu’un acteur pour la plupart d’entre vous, un acteur exceptionnel oui, mais pour moi, il a été l’acteur de tout un pan de mon enfance, de mon adolescence et de la naissance de ma vie d’adulte. Il incarnait le professeur Rogue dans la saga Harry Potter et toute personne qui me connaît sait à quel point j’aime Harry Potter.

J’ai grandi avec cette saga et depuis aussi loin que je me souvienne, c’est le premier grand livre que j’ai lu à l’âge de huit ans. Harry m’a accompagné dans toutes les phases de ma vie, aussi insignifiantes qu’importantes soient-elles. Il a une étagère rien que pour lui dans ma bibliothèque, tout comme les films occupent une place bien précise dans ma chambre. J’ai évolué en même temps que lui, grandi et murit grâce aux leçons qu’il m’a apporté. J’ai ri comme j’ai pleuré devant cette histoire si magique qu’est Harry Potter. J’ai eu la chance d’être la génération qui attendait impatiemment la suite et portait fièrement le nouveau tome dans ses mains. J’ai eu la chance d’avoir passé des heures et des journées entières dans ma chambre à dévorer la suite. À être restée sans voix et émue en refermant le septième et dernier tome. À haïr JK Rowling de toutes mes forces pour avoir tué mes personnages favoris mais à l’aimer comme une folle pour avoir écrit une si belle saga. Beaucoup peuvent en témoigner, ces sept livres ont été ceux que j’ai lu et relu le plus. Ils sont même sûrement les seuls à être repassés dans mes mains des milliers de fois.

J’ai aimé et critiqué les films, suis arrivée des heures à l’avance lorsqu’un nouveau film sortait pour être certaine d’avoir une place. J’ai eu le cœur qui battait la chamade chaque fois que j’entendais les premières notes de cette mélodie si connue aujourd’hui. J’ai été enchantée, parfois déçue, souvent émue mais je suis toujours sortie de la salle de cinéma avec des étoiles dans les yeux. J’ai eu ces larmes retenues très longtemps pour ne pas montrer à quel point Harry Potter allait me manquer. Je me souviens comme si c’était hier de cette émotion qui m’a prise à la gorge lorsque le générique de fin du dernier film a commencé à se dérouler.

J’ai commencé à écrire parce que je ne voulais pas que ça se termine. J’ai commencé à écrire parce que JK Rowling nous a tous donné l’opportunité de continuer son histoire avec nos propres mots. Grâce à Harry Potter, j’écris, je lis mais j’ai aussi rencontré des personnes formidables. Il a été le nid de mes plus belles amitiés, de celles qui durent pour toujours. Il m’a permis de discuter, de débattre, d’apprendre encore plus que ce que je pensais avoir appris en lisant ces livres. Il m’a permis de m’améliorer et d’écrire encore et toujours pour progresser, y voir plus clair dans mes idées, me forger un style et devenir une passionnée.

Alan Rickman incarnait le professeur Rogue à la perfection. Il était le professeur Rogue. Pour les cinéphiles, il était bien d’autres personnages mais pour moi, il était ce professeur habillé de noir, aux cheveux gras et au nez crochu. Il était ce visage impassible et souvent cruel. Il était ces répliques si cinglantes et froides. Il était cet homme qui avait un double rôle et qui a sacrifié sa vie pour sauver Harry. Il était ce personnage aux milliards de défauts et avec cette obsession malsaine que certains appellent l’amour, mais il était surtout ce personnage touchant qui au fond, méritait une bien plus belle histoire que celle qu’il a vécue.

J’ai l’impression d’avoir perdu un ami. Apprendre cette terrible nouvelle, c’est comme un coup de poing dans le ventre. Il a accompagné toute mon enfance, pendant mes lectures et visionnages de films. Aucun autre acteur n’aurait pu jouer Rogue avec autant de justesse, autant de sincérité et de profondeur. Ce personnage était d’une si grande complexité et Alan avait su saisir toutes les expressions décrites dans les livres, de sa façon de marcher à ses rictus et le ton de sa voix.

Je suis triste et sous le choc. Voir Harry Potter n’aura plus la même saveur parce que même si Alan restera immortalisé à l’écran, il y aura toujours ce vide, ces picotements dans les yeux et cette douleur dans la gorge en le regardant.

You will be missed.

 

After all this time ?

tumblr_o0y20fjia51tvwb1to1_500

Publicités

Publié par

Laura, 20 ans. Curieuse de la vie, je m'intéresse à énormément de choses ! Ce blog sera plus particulièrement centré sur du lifestyle et la nutrition mais je cherche encore à développer mon idée vers d'autres centres d'intérêts. Je suis une jeune diplômée en diététique et briser les idées reçues, c'est mon dada !

Un commentaire sur « Always »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s