Hygge ou le bien-être danois

Le saviez-vous ? Le Danemark a été classé plusieurs années de suite comme le pays le plus heureux au monde. Sachant que la France se place en 32ème position en 2016, il faudrait peut-être commencer à en prendre de la graine ! On peut se demander quel est leur secret. Comment font-ils pour être si heureux – et suivis de près par les autres contrées Nordiques – quand la majorité des grands pays font partis des plus tristes ? Il tient en ce seul et même mot : hygge.

Il y a quelques semaines, j’ai terminé de lire le livre en vogue en ce moment, le fameux « Livre du Hygge », écrit par Meik Wiking, un danois pratiquant cette façon de vivre assidûment. Je suis ressortie de cette lecture profondément en paix avec moi-même et mes habitudes et j’ai pris conscience que certaines d’entre elles étaient déjà très hygge. Mais qu’est-ce que c’est, au juste ?

Hygge est un mot danois n’ayant pas de traduction française précise. Il désigne le bien-être, cette sensation bienheureuse qu’on ressent lorsqu’on boit un chocolat chaud confortablement installé dans son canapé, les jambes recouvertes d’un plaid et les mains captant la chaleur de la tasse, sous le doux son d’un feu crépitant dans la cheminée. Difficile de trouver un mot français qui correspond à cela, n’est-ce pas ? Eh bien, c’est cela le hygge. Le livre en lui-même est très hygge ; illustré de photos réconfortantes et belles à regarder, rappelant l’ambiance de Noël et des hivers particulièrement froids, l’odeur d’un gâteau cuisant au four ou encore le confort de son fauteuil préféré. Le ton est léger, et on y découvre avec bonheur le savoir-vivre des danois.

Pour les danois, être heureux est synonyme de passer du temps chez soi, entouré de sa famille et de ses amis proches, à manger, jouer, parler et sentir son cœur se réchauffer auprès des gens qu’on aime. Parfois, c’est aussi se retrouver seul au coin du feu ou assis au rebord de la fenêtre et éveiller tous ses sens ; prendre le temps d’admirer la neige ou la pluie tomber, se recouvrir de couvertures quand le froid du dehors nous a tant agressé la peau, manger une part de gâteau et apprécier chacune des bouchées.

Il faut savoir qu’au Danemark, et comme dans tous les pays Nordiques, pendant l’hiver, le jour se lève tard et la nuit tombe très tôt. Ils ne bénéficient que de peu de la lumière du jour et leur mode de vie consiste énormément à se confiner dans des endroits chauds pour combattre les températures parfois très basses qui subsistent à cette période. Ils ont aussi un mode de vie assez différent du nôtre puisque les danois ne quittent jamais leur travail après dix-sept heures et que l’environnement professionnel respecte lui aussi les règles du hygge. S’entend qu’il y a toujours du gâteau dans les salles de réunion et une tasse de café/thé/chocolat chaud entre les mains de tous.

Le bonheur se résumerait-il à de la tarte et une tasse de café ? Presque. Le chez-soi a une part primordial puisque c’est là que les danois passent la majorité de leur temps. A la maison. Chez eux, on retrouve un élément essentiel et vous devinerez bien facilement que la cheminée a sa place toute entière dans le hygge. C’est elle qui réchauffe l’atmosphère, qui confère un sentiment de confort et rassure. On y verra également beaucoup de plaid et de couvertures, de coussins et des fauteuils moelleux, un mobilier de bois et d’ancien, des plantes vertes apaisantes, une décoration à la fois chargée par la chaleur qu’elle dégage et épurée par l’espace qu’elle peut laisser.

C’est de prendre conscience de son environnement, de son entourage, des sons des rires de ses proches ou de l’odeur d’un bon plat mijoté qui fait le hygge et le bonheur des danois. Ce sont tous ces moments, ces instants que l’on partage avec sa famille ou avec soi-même qui rendent heureux. Ce sont des gestes aussi simple que d’allumer une bougie, de rester à la lueur d’une lumière tamisée en lisant un bon livre, de préparer à manger ou encore d’échanger avec ses amis autour d’un chocolat.

Etre heureux est peut-être plus facile qu’on ne le croit, finalement. A l’image des danois, qui ont la chance de ne pas dépenser toute leur énergie au travail et de la mettre à profit pour eux-mêmes et leurs proches, nous devrions tout de même prendre exemple sur ce qu’on peut changer à notre échelle. Savoir que le bonheur n’est pas matériel, qu’il n’est pas dans le dernier téléphone à la mode ou dans des vêtements que nous ne mettrons jamais. Savoir que le bonheur, il est peut-être juste là, dans ce moment où vous avez enlacé une personne qui vous est chère, où vous avez pris du temps pour vous, seul ou accompagné, à profiter de la pluie ou du beau temps, accoudé sur le rebord de votre fenêtre. Savoir tout simplement que le bonheur est dans la magie de l’instant, de votre instant.

Et vous, vos moments hygge, à quoi ressemblent-ils ?

Publicités

Publié par

Laura, 20 ans. Curieuse de la vie, je m'intéresse à énormément de choses ! Ce blog sera plus particulièrement centré sur du lifestyle et la nutrition mais je cherche encore à développer mon idée vers d'autres centres d'intérêts. Je suis une jeune diplômée en diététique et briser les idées reçues, c'est mon dada !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s